Le roman vrai de la société d'aujourd'hui.
Soyez-en les personnages et les auteurs.

||

L’ordre apparent des jours -
par Liane D.

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 27 mai 2014

Durée de lecture : 12 mn

Nombre de mots : 2480

Au début, il y avait un minuscule appartement où vivaient 5 personnes et un chien. L’appartement aujourd’hui revient comme un souvenir entêtant. La mère de l’auteur était femme de ménage.

Au fond, si même je n’emprunte pas la porte ni l’allée de service, je suis bien au service de ces gens, comme notre mère a pu l’être. C’est là comme un pli pris dans l’enfance que j’aurai conservé.


6 commentaires :

  • Votre récit est magnifique, sensible et tenu dans une écriture forte. J’espère que vous continuez à écrire ?
    Merci pour ce texte parfaitement inoubliable.
    Jane Sautière


  • Liane,
    Quel beau récit poignant.
    Il m’a rappelé l’appartement de ma grand mère, au 5ème étage sans ascenseur avec toilettes sur le palier et sans eau chaude... La bouilloire qu’elle posait sur le réchaud à gaz, l’eau qu’elle faisait bouillir pour sa vaisselle, ... Et je me souviens de la même angoisse lorsqu’on allait aux toilettes à la turque et qu’on attendait que les passants s’en aillent de peur de faire du bruit...

    Heureusement pour moi, le reste de l’histoire est heureux et sans violence.
    Nous n’avons pas tous les mêmes chance dans la vie...


  • Beau texte qui parle de mémoire. ON lit entre les lignes aussi, les non-dits, les arrangements avec le passé.
    J’espère que vous nous raconterez la suite. Votre vie d’adulte et ce que vous suggérez de votre marginalité. Merci.


  • Un texte fort et bouleversant, merci.


  • vivre dans le chaos, dans la désolation, la terreur...être éclaté, démuni, replié, étouffé sans chemin et..pourtant une voie s’est faite on ne sait comment...qui sommes nous vraiment ? merci de dire si bien, si fort le mystère de nos vies


  • Merci Jean-Paul de ce commentaire. J’ai eu accès, quant à moi, à la poésie, à la beauté du monde
    .



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.