Le roman vrai de la société d'aujourd'hui.
Soyez-en les personnages et les auteurs.

||

Grand patron, fils d’ouvrier -
par Jules Naudet

Le livre est disponible chez votre libraire habituel ou sur son site. Pour acheter le format numérique, cliquer ici :

Fils d’ouvrier, Franck dirige la filiale française d’un des principaux groupes pétroliers internationaux. Grâce à son talent et à une forme de hasard heureux, il a échappé aux déterminismes de son milieu : il est devenu un très grand patron. Dans cette ascension sociale fulgurante, il est resté étranger à la honte des origines. Franck n’a pas non plus adopté les codes du monde auquel il appartient désormais. Son itinéraire offre un autre modèle : celui de la survalorisation des origines populaires comme arme de pouvoir. Charismatique et meneur d’hommes, il peut aussi être un patron d’une extrême dureté.

Franck a laissé le sociologue pénétrer dans son univers de travail et son intimité, mais n’a pas souhaité que son nom soit imprimé.


L’entretien de Jules Naudet avec les Inrocks : "La méritocratie est un mythe ! La mobilité sociale demeure une exception."


Permalien



Copiez le code d'intégration


  • Publication : 9 mai 2014
  • Pagination : 80 pages
  • Format : 140x205
  • ISBN : 9782370210432

4 commentaires :

  • Je viens de lire ce portrait que j’ai trouvé passionnant. Jules Naudet a bien su faire partager au lecteur le charisme et le parcours exceptionnels de ce grand patron.

    Ce portrait n’est pas une "hagiographie" car l’auteur a aussi bien fait témoigner les admirateurs que les détracteurs de cet homme tout il a su souligner certaines de ses contradictions.

    J’ai aussi apprécié le style direct et accessible de Jules Naudet.

    Bref, un document captivant.


  • Tellement vrai ! comme je l’imaginais !


  • J’ai beaucoup aimé lire ce récit : un parcours de vie assez exceptionnel et contrasté
    Les points sympathiques : l’épouse travaille ( elle a un vrai métier) et il semble y avoir peu de place pour la mise en scène dans la vie sociale .
    Je me pose la question des apprentissages fondamentaux .qui ont permis cette trajectoire là à cet homme là
    (Je pense par ex à Primo Levi qui raconte dans un de ses livres que le fait d’avoir souvent fait de l’escalade en montagne lui a permis par la suite de surmonter l’épreuve des camps .C’est un ex dans un domaine complètement différent mais c’est intéressant )
    L’enfance " rude" ne l’a pas empêché de construire sa vie : un métier, une réussite sociale, une famille avec 3 enfants
    Brutalité froide, charisme : à ce niveau de responsabilités peut-on envisager un mode de leadership différent ?
    Autre point intéressant : la belle famille n’a pas imposé de modèle, laissant tout l’espace à une construction personnelle , d’où sans doute l’authenticité souvent relevée
    Merci pour ce récit


  • J’ai beaucoup aimé "Ressources humaines" et "Violence des échanges en milieu tempéré" Ils sont passé à l’époque sur Arte : on peut donc vraisemblablement les visionner pour 2 ou 3 € en allant sur leur site
    Par contre, je ne connais pas"J’aime regarder les filles"



Votre commentaire

Vous devez être connecté(e) pour soumettre un message