Le roman vrai de la société d'aujourd'hui.
Soyez-en les personnages et les auteurs.

||

Cécile Dupierris

Une fois, on m’a posé cette question : Qui es-tu ? Je me suis alors dis que jamais on ne se posait cette question, ou en tout cas très rarement. Ni à soi-même, ni aux autres. Je me la suis donc posée, j’ai tenté d’y répondre par écrit, ce qui a donné lieu à long texte qui se concluait par : il y a des milliers de fenêtres par lesquelles on peut se présenter, souvent liées au contexte où la question est posée. Donc dans ce contexte-là je vais choisir de synthétiser en disant de moi que je suis quelqu’un qui aime s’informer, se poser des questions, les partager, les écrire, débattre dessus. J’ai souvent soif de culture, c’est une forme de nourriture qui me plaît. J’écris depuis longtemps, pour ne pas dire depuis toujours, mais je me demande encore à ce jour ce que je souhaite faire de ça. J’aime aussi les êtres humains même s’ils donnent du fil à retordre, la preuve en est que j’ai délibérément choisi de travailler auprès d’eux. Quoiqu’il en soit je fais partie de ces gens qui savent pourquoi ils se lèvent tous les matins, et qui sont contents d’ouvrir les yeux, tout simplement.

Abonnements :



Récit

Le parfum des corps  

Être psychomotricienne en Institut Médico-Éducatif.

Je travaille avec une personne toute entière.

Publication : 14 avril 2016

Durée de lecture : 30 mn

Nombre de mots : 6190

Bibliothèque


Ses derniers commentaires

  • Bonjour,

    Je suis tombée sur Finir en psychiatrie par hasard hier, je l’ai lu en une traite. Il faut dire que la thématique m’interpellait, je suis psychomotricienne et travaille également en psychiatrie. Votre texte m’a bien sûr énormément parlée, j’y ai retrouvé nos propres difficultés, tout comme les particularités qui peuplent autant les soignants que les patients. Vous décrivez avec des mots très justes, simples, entiers, avec humilité et beauté ce qui se trame chez les humains complexes que nous sommes ! Merci pour ce beau partage et ces belles lignes aussi fluides que véritables,
    quelques pages en plus ou quelques sujets approfondis auraient tout a fait eu leur place !
    Je travaille également sur un long texte concernant la psy, à la revoyure

  • Merci beaucoup pour ce retour, j’ai travaillé un bout de temps sur ce texte. C’est une fois avoir quitté le milieu que le besoin est arrivé de l’écrire (comme souvent d’ailleurs) ! à très prochainement dans les lignes

Amis :