Le roman vrai de la société d'aujourd'hui.
Soyez-en les personnages et les auteurs.

||

Du jus de pierre -
par Pierre-Olivier Terroni

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 9 février 2015

Durée de lecture : 15 mn

Nombre de mots : 3150

La voix d’un tailleur de pierre, Compagnon du devoir.

Mon travail, c’est aussi de suivre la géométrie en elle-même, je suis toujours une ligne, qu’elle soit linéaire ou en courbe.

[Témoignage recueilli par Pauline Miel.]


Ce récit est également publié sur rue89 :


Le château que Pierre-Olivier restaure depuis 11 ans :


Sur d’autres chantiers :


12 commentaires :

  • de tout ce que vous avez écrit je n’avais aucune idée
    et puis vous le dites fort bien
    merci
     :)


  • Vous nous faites aimer ce métier où on touche de la vraie matière, et vous nous faites comprendre que pour construire et transformer il faut accepter de se plier à des règles strictes. Merci pour ce témoignage plein de santé.


  • Bonsoir,
    Quel beau témoignage ! J’avais déjà entendu parlé du compagnonnage mais mon savoir sur le sujet restait très superficiel ! Vous m’avez donc quelque peu éclairée. Au niveau du travail de la pierre, j’ai toujours eu l’impression que c’était une activité "d’un autre temps", vous nous prouvez tout le contraire ! Le plus beau, c’est l’amour que vous portez à votre travail et il n’y a pas mieux que cela, aimer ce que l’on fait !
    Merci !

    Bonne soirée,

    Kahina


  • Bonsoir , Je tient a vous féliciter pour ce témoignage. J’avais jusqu’à présent une vague idée du Compagnonnage , grace a vous j’ai appris et ressenti a travers votre récit votre passion. Merci et je vous souhaite de découvrir de nouvelles choses a travers votre noble Art.


  • Viktoriro :

    Vous ne perdez pas de temps !


  • J’avais vu le Musée du Compagnonnage à Tours je crois il y a bien longtemps... peut être y verra t on votre Oeuvre ? Merci de votre beau témoignage et de votre passion.


  • salut à tous les pierreux !


  • Un jour, dans la Margeride, lors d’une randonnée à ski de fond, j’ai été hébergée par un tailleur de pierres. J’avais déjà été émue par ce beau métier, je retrouve dans votre récit la même passion, la même fierté que celle du tailleur de la Margeride.Vous êtes dans la tradition des bâtisseurs de cathédrales du Moyen-Âge. Merci !


  • Beau parcours, belle passion. Une seule petite erreur : il existe quelques rares "tailleuses" de pierre. Un métier dur, certes, mais qui n’est pas pour autant fermé aux femmes. En tout cas, bravo pour le témoignage. Luc


  • Cela m’a donné envie de relire Le Pape des Escargots. Un beau récit de vie et de belles valeurs.
    Merci


  • J’ai beaucoup appris en vous lisant. Merci de nous avoir ouvert les portes de votre univers.


  • Beaucoup de respect pour les compagnons et leurs traditions. Beau récit dynamique et instructif sur un mode de vie pleinement assumé. Je connais un peu la pierre et sans être compagnon j’ai fait de la sculpture en amateur pendant trente ans. J’ai eu l’occasion de réaliser un monument en pierre de Chatillon sur seine pour une municipalité taillé en taille directe sur place. Aussi je me sens en fraternité avec l’auteur. J’espère qu’il acceptera mon hommage.



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.