Le roman vrai de la société d'aujourd'hui.
Soyez-en les personnages et les auteurs.

||

Je n’ai connu que le mal au cœur -
par Octau

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 7 janvier 2016

Durée de lecture : 20 mn

Nombre de mots : 4130


8 commentaires :

  • Je trouve, au contraire de ce que vous dites, que votre texte, implacable par son contenu, terrible par la multitude et la répétition des sévices, est bien écrit et fait un document réaliste, douleur et colère à fleur de peau. Existe-t-il des travaux, des recensements, d’autres témoignages, concernant ces enfants placés et maltraités dont vous avez malheureusement fait partie ?


  • Il y en a très peu car les gens portent cela comme une honte moi aussi j’ai honte mais c’est ce dont ils mon fait ils en a d’autres mais plus doux déjà moi l’on m’a demandé d’enlever les noms mes réflexions personnel on été enlever enfin comme je le dis personne ne veut plus entendre parler merci de votre visite Aliette


  • C’est un sujet dès plus sensible, par exemple le sais mes fils eux même surtout mon dernier n’aimerais pas dutout voir que j’etale ma vie, notre histoire familliale au grand jour je ne sais si j’ai bien fais pour moi c’était une nécessité voilà c’est fait d’ailleurs en allant sur internet la suite en est à votre disposition


  • Le 22 janvier à l’espace bar du théâtre des deux rives à Rouen 76000 43 Louis ricard à 19 h le thème est l’abandon (lecture à deux voix) conseils il vaut mieux s’inscrire au 0681772088 art et abandon des artistes racontent


  • L’enfance nue, un film de Maurice Pialat. Si vous le connaissez il a été tourné dans les années 60 ... sinon voyez le, c’est un peu votre histoire entre les nourriciers, une administration hypocrite...


  • Merci Emmanuelle j’irai voir sur YouTube et je mettrai un commentaire


  • Etiennette..

    Merci de cet envoi... je suis bouleversé, car à mille lieux d’imaginer que tu avais vécu cela !
    Le logis, et Forbras, havre de paix...quand même !
    A bientôt !
    Bisous


  • Oui comme j’ai pu le préciser j’étais mieux institutionnalisé je me doute que ni toi ni les autres éducatrices et éducateurs n’étaient au courant de notre vie avant le logis sainte clair la confidentialité oblige c’était pour certaines dur lourd presque du domaine de l’inconcevable
    Voilà pourquoi cela dérange encore lorsque l’on en parle à cœur ouvert les gens de ma génération me font la tete d’avoir le courage ou la bêtise dans dévoiler les dessous de notre histoire à tu lus sur inter net à etiennette Octau c’est en quelque sorte la suite puisque j’y est peint ma vie d’adulte et mère dans cette société qui m’a abonnée à la solitude
    C’est plus long enfin peut-être pas
    Un autre raisonnement pratiquement au jour le jour un bout de papier et un stylo mon servi d’excutoir et voilà !après des années cela ne change rien . J’ai traversé les tempêtes et orages
    J’ai moi aussi de très gros bagages 2 fils et un petit fils deux belles filles charmantes et intelligentes donc une vie future rassurante bien à toi Alain a bientôt je t’embrasse



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.