Le roman vrai de la société d'aujourd'hui.
Soyez-en les personnages et les auteurs.

||

Hanna

J’aime bien le ton des personnes de ce site.

Abonnements :



Récits

À l’opéra  

Sortie de classe à l’opéra.

Ce soir-là, à l’opéra, ils étaient vraiment chez eux. Et c’était exactement la leçon de philosophie prévue au programme.

Publication : 27 août 2015

Durée de lecture : 4 mn

Nombre de mots : 870

J’ai fait du grec  

Etudier le grec au collège.

Ce qui m’a sauvée ? Le grec. Et je n’en ai pas fait pour échapper à une mort certaine, non : j’ai choisi cette option car j’étais amoureuse d’un beau gosse qui allait en faire aussi. J’ai été guidée par Eros, en quelque sorte.

Publication : 31 août 2015

Durée de lecture : 3 mn

Nombre de mots : 740

Bibliothèque


Ses derniers commentaires

  • Salam Omar,
    Finalement le texte que j’avais écrit sur l’islam n’est pas paru sur le site. Il était en effet trop subjectif...
    Mais j’en ai écrit deux autres, sur d’autres thèmes qui me tiennent à coeur aussi. On n’est pas obligé de ne parler que de l’islam, n’est-ce pas ?
    Et puis j’ai prêté ton livre à plusieurs personnes, qui l’ont beaucoup aimé. A chaque fois on apprécie le ton et l’humour.
    Est-ce que tu prépares autre chose ?
    Hanna

  • Bonjour Nathalie,
    Oui, en effet, il y a un lien entre les deux textes.
    Je ne sais pas trop ce qui peut faire réfléchir les réformateurs...

  • Bonjour Julien, salam,
    Merci pour ce beau texte ! C’est une façon saine et simple de présenter les choses.

  • Bonjour Isabelle,
    Vous êtes à la fois à l’intérieur de cette souffrance et à l’extérieur, pour la raconter et l’analyser. Cela manifeste une force incroyable, avec beaucoup de sérénité en même temps, qui se transmettent par l’intermédiaire de vos paroles.
    Merci pour votre témoignage.

  • Bonjour Nasser,
    J’ai déjà une première version, mais elle ne me plaît pas encore totalement. Et puis j’hésite, car vraiment j’aime bien être invisible !

  • Bonsoir Omar,
    Moi, j’aime être invisible. Le texte que j’ai commencé à écrire parle de ça, justement : l’islam invisible. Et ce n’est pas un texte qui fait peur, je rassure tout de suite mes compatriotes.
    Hanna

  • Bonjour Anaelle,
    Merci pour ce beau texte, qui a toutes les qualités : unité, violence, lucidité.
    Hanna

  • Bonjour Omar,
    Si le tutoiement est de rigueur, j’en profite !
    Ce matin j’ai essayé de poster un texte mais il était trop court.
    Mon "créneau", c’est l’islam tranquille, laïc et invisible que tu atteins à la fin de ton récit, notamment grâce au Sheikh Nazim (paix à son âme). Mais c’est plutôt paradoxal, de revendiquer l’invisibilité et de vouloir en témoigner, n’est-ce pas ?
    Amicalement,
    Hanna

  • « chaque jour aller à la rencontre d’une des diverses personnes que l’on a en soi et que l’on ne peut trouver que dans les autres » Sotigui Kouyaté

    Bonsoir cher Omar, Salam !
    Hier j’ai lu votre captivant récit, que je ne tiens pas du tout à "juger" dans la mesure où j’y trouve le reflet de ma propre histoire, ainsi que celles d’autres personnes qui m’ont été très proches. Cet effet de kaleidoscope me touche beaucoup, ainsi que votre humour et votre détachement.
    Je tenais donc à vous remercier pour votre livre.
    Hanna

Amis :